Camion fou à Berlin: les enquêteurs partent sur la piste terroriste

« Nous sommes en deuil et espérons que les nombreux blessés vont pouvoir recevoir de l’aide », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, après l’attaque au camion qui a visé un marché de Noël de Berlin lundi 19 décembre 2016, faisant au moins 12 morts et 48 blessés. Une enquête a été ouverte par le parquet fédéral, habilité pour traiter les affaires de terrorisme.

Il était environ 20 h lundi soir, lorsqu’un semi-remorque noir a foncé sur la foule dans un marché de Noël en plein centre-ville de Berlin sur l’esplanade piétonne de Breitscheidplatz, à deux pas de l’église du Souvenir de l’empereur Guillaume, l’une des principales attractions touristiques de l’ouest de la capitale fédérale allemande.

Le camion a avancé sur environ 60 à 80 mètres, selon les autorités, renversant sur son passage de nombreuses personnes et détruisant des stands. Selon des témoins, il avançait tous feux éteints, ce qui pourrait avoir accentué l’effet de surprise.

Le véhicule était immatriculé en Pologne et devait effectuer une livraison à midi à Berlin. Le propriétaire de l’entreprise et du véhicule a expliqué aux médias polonais qu’il était sans nouvelles de son chauffeur – son cousin – depuis le début de l’après-midi.

Les premiers éléments des enquêteurs dans la presse

Une enquête est ouverte, menée par le parquet fédéral. Selon les autorités, qui distillent les informations au compte-gouttes, un suspect a été arrêté à deux kilomètres des lieux de la tragédie. D’après le ministre de l’Intérieur, « il y a beaucoup de raisons de penser qu’il s’agit de l’auteur des faits ». Aucune précision quant à l’identité de ce suspect n’a été fournie pour l’instant par les enquêteurs.

Selon l’agence allemande DPA, cet individu pourrait être un ressortissant pakistanais ou afghan, arrivé en 2016 en Allemagne comme demandeur d’asile. Une autre personne a été retrouvée morte sur le siège passager du camion. Pour l’instant, on ne sait pas s’il s’agit du chauffeur polonais ou d’une autre personne.

Ce qui est sûr, c’est que la piste terroriste est privilégiée. « Nos enquêteurs estiment que le camion a été intentionnellement dirigé dans la foule du marché de Noël », a indiqué la police de la capitale allemande sur Twitter, parlant d’un « probable attentat terroriste ». Le modus operandi rappelle l’attentat au camion-bélier du 14 juillet dernier à Nice, dans le sud de la France.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site